Rentrée scolaire, début de calvaire...


La rentrée est passée pour beaucoup. Pour ma part, elle arrive à grand pas. Lundi prochain, je rentre à l'ESPE en Première année de Master Professorat des écoles. Une toute nouvelle orientation et surtout, la préparation au concours. C'est assez nouveau le concours et c'est quelque chose qui m'angoisse un peu puisque, même si je m'en sors bien, cela ne sera peut être pas assez. Il faut faire en sorte de s'en sortir au maximum, d'être dans les meilleurs. Mais en même temps, j'ai vraiment hâte car je suis plus mature, j'ai évoluée, j'ai grandis et j'ai changée. Surtout ces derniers temps. Je vais devoir travailler plus que ce que je faisais, que ce soit pour les mathématiques, l'orthographe, la grammaire et autre, mais au fond, pour une fois, ça me va.
Pour cette future reprise, je suis assez impatiente et excité, bien qu'un peu nerveuse. Cependant, mes rentrées n'ont pas toujours été comme ça. J'ai eu envie de vous parler de ce sujet qui, pour moi, à été angoissant durant de nombreuses années. Peut être aussi que ce que je vais écrire va en rassurer certains et certaines, les encourager à croire que tout peut s'arranger....


Quand j'étais plus petite, j'aimais beaucoup l'école. Je dévorais les livre et apprendre était un plaisir, je faisais ça facilement. Je ne me souviens pas avoir été en difficulté pour ça lorsque j'étais plus jeune. Puis en grandissant, j'ai changé d'école. J'étais dans le groupe des personnes qui avaient les meilleurs notes, ça me faisait vraiment plaisir. Mais très vite, je ne me suis plus sentie à l'aise auprès des personnes qui m'entouraient. Je me sentais mal à l'aise, comme si je pensais différemment. J'ai eu mal au ventre tous les matins à partir de cette année là.
Les rentrées suivante, je n'étais ni excité, ni impatiente. J'étais mal, mais je souriais. Vous avez déjà eu, à un moment, quel qu'il soit, une boule au ventre ? L'impression d'être malade, une angoisse montante ? Et bien c'était ça. J'essayais de me détendre dans le bus, en mettant de la musique, mais la peur me rattrapait constamment.
Je n'en parlais pas. Je disais que tout allait bien parce que je ne comprenait pas pourquoi j'avais ce sentiment. Normalement, on est censé garder de bons souvenirs de nos années scolaires, particulièrement du lycée si l'on en crois tout le monde. Pour ma part, mes meilleurs souvenir arrivent trois ans après la fin du lycée ! 
La rentrée signifiait pour moi une nouvelle classe, de nouvelles personnes et de nouveaux espoirs que cette année, je ne me sentirais pas mal à l'aise dans ma classe, parce que je me sentais différente. Je n'aimais pas faire comme tout le monde, je n'aimais pas les même choses que tout le monde et à cause de ça, j'ai toujours eu le sentiment d'être un problème, de ne pas avoir le droit, ni la possibilité de m'intégrer (Ne laissez pas cette petite voix dans votre tête vous faire croire ça). Mais finalement, toutes les années se ressemblaient. Je ne comprenais pas pourquoi je me sentais mal face aux autres, pourquoi je n'avais qu'une envie : terminer l'école, sortir du milieu scolaire.
C'était plus une torture qu'autre chose & j'étais fatiguée. J'avais envie d'étudier mais n'en avais pas le courage car je ne me sentais pas à l'aise. 
J'allais tous les matins en cours avec un mal de ventre. Je ne commençais pas la journée de façon positive. Mais je m'accrochais.


J'ai maintenant un Bac +3, malgré tout et je me dirige vers un Bac +5 (Je vais tout faire pour réussir). J'étais différente, et je le suis toujours, j'ai toujours le même sentiment, celui de ne pas penser comme les personnes de mon âge, de voir les choses différemment. Mais, j'essaye de mieux m’intégrer (même si ce n'est pas toujours évident). Maintenant, je n'ai plus aussi peur que ça des rentrées et je n'ai plus mal au ventre à l'année. Parfois, ça m'arrive, mais je sais qu'il n'y a pas de raison pour ça, que je dois juste prendre sur moi et que par la suite, tout ira mieux.  

Alors, à toutes les personnes qui viennent de faire leur rentrées et qui, comme moi à l'époque vont en cours avec une boule au ventre, la gorge sèche, les mains moites et sans envie : continuez, persévérez,  car, je peux vous garantir que ça s'arrange. Ce ne sera probablement pas facile, vous aurez probablement de gros coup de mou, mais peut être que vos années scolaires ne sont tout simplement pas destinés à être vos plus belles années et que, celles d'étudiant à l'université, en BTS ou dans la vie active seront celle dont vous vous souviendrez toujours. 



Avez vous repris les cours ? Si oui, ou en êtes vous  ? Comment trouvez vous votre classe ou promo ? Avez vous déjà été mal pour la rentrée ? Pourquoi ?  N'hésitez pas à venir parler de tout ça dans les commentaires :)

2 commentaires:

  1. J'ai repris les cours depuis 3 semaines et je suis déjà noyée. Franchement je me fous la pression à mort mais au final je craque trop là ! Je suis en L3 de droit public et c'est ce que je voulais faire depuis deux ans mais je me pose énormément de question...
    J'espère que tout va bien pour toi !
    Je t'embrasse fort <3
    ET COURAGE !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me pose toujours pleins de questions malgré tout. Ce que je vais faire me plait, mais j'ai toujours des doutes. Mais j'essaie de me dire que je peux toujours me reconvertir plus tard, faire des formations.
      Tout va bien oui, noyée également, mais ça va. J'ai un peu de mal à me mettre à bosser mais ça va venir.
      Pleins de bisous & COURAGE AUSSI <3

      Supprimer